Phnom Penh Is The City Of Cambodia

Capitale du Cambodge depuis 1866 sous le règne de Norodom I, Phnom Penh est la plus grande ville du pays et du bassin du Mékong. Elle est se trouve au croisement de quatre rivières : le Mékong d’amont, le Mékong d’aval, le Tonlé Sap (la rivière déversoir du lac Tonlé Sap) et le Bassac, premier bras à se détacher du grand fleuve. Cette situation lui a donné le nom poétique de ville aux quatre visages. Elle a été baptisée durant la colonisation française de « Perle de l’Asie du Sud-Est » en raison de son niveau de développement par rapport à d’autres villes de région. La ville présente aussi la caractéristique d’être la seule capitale du monde moderne à avoir été complètement vidée de sa population lors de la prise du pouvoir par les Khmers rouges, en avril 1975. Mis à part quelques nouveaux buildings, la configuration de la ville actuelle n’a guère changée depuis 1975. Elle est bâtie le long de grandes avenues et sous forme de quartiers populaires carrés. Le grand boulevard bordant le Tonlé Sap garde une allure spécifique très intéressante pour les promenades à l’aube et au crépuscule.

Centres d’intérêt de la ville :

- Le Palais royal et les bâtiments annexes : ensemble architectural de style khmer datant du début du XXème siècle. La pagode d’Argent : la plus scintillante de la ville.

- Le musée national des Beaux Arts : où sont exposés des chefs d’œuvre de l’art khmer.

- La pagode du Wat Phnom : site agréable très ombragé, au sommet d’une petite colline, un des plus vieux sites emblématique de la ville.

- Le musée de Tuol Sleng (S21) : ancien centre de détention khmer rouge et hommage aux victimes de cette sombre époque.

- Le marché central (Psar Thom Thmey) et le marché russe (Psar Toul Toum Poung) : où s’expose la vie quotidienne de Phnom Penh.

- Promenade sur le quai Sisovath : notamment au crépuscule, pour la contemplation du Tonlé Sap et du Mékong.

- Promenade dans l'ancien "quartier français" de Phnom Penh qui recèle nombre de maisons et de bâtiments publics de styles Belle Époque et Art déco, datant de la période coloniale : poste, bibliothèque nationale (fermé les weekends), la gare ferroviaire ... 

- Stade olympique : Un des anciens architecture de Van Molyvan où actuellement les cambodgiens se retrouvent entre amis pour se détendre où s’exercer aux sports traditionnels ou à l’aérobic.

- Croisières sur le Tonlé Sap et le Mékong : impressionnante vue sur les fleuves au coucher du soleil.

Hors Phnom Penh, il est toujours possible d’allonger votre séjour avec les visites des sites :

- A une quarantaine de kilomètres du Nord de Phnom Penh, Oudong, ancienne capitale du royaume, est un point d’arrêt sur la route reliant Phnom Penh et Battambang. Il est désormais tombé en ruine et il ne reste que peu de vestiges. Lieu de pèlerinage pour les Khmers qui n’est pas une destination touristique en soi, mais vous pouvez néanmoins y visiter les quelques vestiges qui y subsistent : la pagode de Preah Atharas et la colline des trois stupas (monument funéraire bouddhique de forme conique). A partir de la colline, superbe vue panoramique sur la campagne khmère.

- Koh Dach - l'ile de la soie pittoresque, situé à une quinzaine de kilomètres de Phnom Penh, en traversant la rivière sur ferry local pour y rejoindre. C’est l’endroit idéal pour profiter d’une pause à l’image de la lenteur du pays. La balade sur l'île à pied ou en moto remorque ou en chariot à cheval, un petit tour en matinée vous rapproche au plus près de la vie quotidienne, loin du rythme effréné de la grande ville Phnom Penh. Quelques pagodes à proximité sont également intéressantes à visiter. On l'appelle l'île de la soie parce que les villageoises ont une longue tradition de la fabrication de cette matière noble. Vous pouvez y trouver facilement de petits artisans souriants, ils peuvent même vous laisser essayer si vous leur demandez. Pendant la saison sèche, possibilité de profiter la plage de sable fin de Koh Dach, les maisons sur pilotis apparaitront devant vous, jolie et paisible. Elles sont peintes avec des couleurs claires et vives. Leurs toits constitués en plusieurs types d’architectures, vallonnent au derrière des arbres, dont les branches comme des bras entrelacent ces demeurent joviales.